De l’eau à la glace

Peu protocolaire cette année, l’hiver n’a pas attendu la date officielle pour commencer. De ce côté de l’Atlantique comme de l’autre, les températures sont en chute libre depuis quelques jours, avec un record à -27°C ce matin à Sherbrooke. A de telles températures, l’eau des lacs et des rivières gèle rapidement, c’est très beau à voir.

Comme il  n’y a plus de précipitations, ni même de nuage lorsque le thermomètre descend si bas, c’est un soleil radieux et réconfortant qui brille dans le ciel immaculé. J’ai profité de mon samedi matin pour aller prendre un bain de soleil au bord du lac et ramener quelques clichés. Pour cela, il a d’abord fallu s’équiper correctement:

Tenue de survie
Autoportrait en tenue de survie

En arrivant au bord du lac, dépendamment de ce que vous avez aux pieds, vous pouvez choisir entre faire le tour du lac en marchant, ou en glissant.

Marche ou glisse
Marche ou glisse

N’étant pas encore équipé pour la glace, j’ai opté pour la première solution. Voici les clichés pris le long du lac. Il y a une rive sauvage et une rive plus construite, le long de laquelle se trouve d’ailleurs la pharmacie de Camille.

Lac des Nations
Lac des Nations I
Lac des Nations
Lac des Nations II
Lac des Nations
Lac des Nations III
Lac des Nations
Lac des Nations IV
Lac des Nations, rive Est
Lac des Nations V
Lac des Nations, rive ouest
Lac des Nations VI

Au bout du lac des Nations, il y a une petite voir ferrée. Cette voie sert pour les trains de frêt de la Canadian Pacific Railway, qui traversent le continent entier. Elle sert aussi pour l’Orford Express, un train gastronomique et panoramique qui fonctionne aux beaux jours. Le long de cette voie, il y a un vieux pont ferroviaire enjambant le lac, plein de charme.

Canadian Pacific Railway
Canadian Pacific Railway
Pont ferroviaire
Pont ferroviaire
Pont ferroviaire
Pont ferroviaire

Pour finir, quelques vue de détails sur la glace emprisonnant la végétation et surtout, sur ces superbes petites étoiles de glace apparaissant sur la surface du lac.

Glace
Glace
Gel du lac
Gel du lac

4 thoughts on “De l’eau à la glace

  1. Wow! C’est un record historique ça, non? Je ne sais pas à Strasbourg mais ici l’air est très sec, ça rend le froid bien plus supportable. C’est possible qu’un -16°C à Strasbourg soit bien pire qu’un -26°C ici.

    En tout cas, ça fera de beaux vins Eisweins cette année, il faut voir le bon côté des choses 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.