Le cidre tranquille

Cidre tranquille
Cidre tranquille

On ne le dit pas assez mais le Québec est le pays de la pomme. Il se produit en effet ici une dizaine d’espèces de pommes, juteuses ou croquantes, c’est selon. Ce qui est sûr c’est qu’elles sont toujours bien cirées et bien étiquetées. Mais si vous êtes habitués de ce blog, vous saurez que ce qui nous intéresse dans la pomme n’est pas tant le fruit que l’alcool qui peut résulter de sa fermentation. Ainsi donc, si vous êtes un fructivore abstinent, vous pourrez vous documenter sur la pomme ici : La Pomme du Québec. Sinon, vous pourrez continuer la lecture de ce post sur une des spécialités gastronomiques locales.

Qu’est-ce que le cidre tranquille ?

En un mot comme en cent, le cidre tranquille est un cidre sans bulles.

Comment fait-on du cidre tranquille ?

Des amis (français) ont émis l’hypothèse que le cidre tranquille était obtenu à partir du cidre classique en secouant bien la bouteille jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de gaz ou alors en laissant une bouteille de cidre classique ouverte très longtemps. Mais alors pourquoi s’embêterait-on à jeter les bouteilles de cidre éventées chez nous si c’était bon ? Et si c’était mauvais, les québécois auraient-ils donc si peu de goût qu’ils ne s’apercevraient pas eux-mêmes que le cidre éventé n’est pas bon ? Et bien la réponse est simple, ce n’est pas du tout comme ça que l’on fait le cidre tranquille, et c’est même à l’inverse le cidre traditionnel qui est obtenu à partir du cidre tranquille.

Ainsi donc, le cidre tranquille se fait en quatre étapes :

  1. La récolte des pommes – parce que l’on ne va tout de même pas faire l’alcool directement sur l’arbre. On remarquera aussi que toutes les variétés de pommes s’utilisent pour faire du cidre, ce qui laisse la possibilité de « vendanger » d’août à octobre en fonction des variétés.
  2. Le broyage des pommes – tout est dans le nom de l’étape, non ?
  3. Le pressurage – la méthode pour tirer le jus d’un fruit a quelque chose d’universel : on appuie dessus très fort et on récupère le jus.
  4. La fermentation – les sucres naturellement contenus dans le jus se transforment pour donner de l’alcool. La teneur finale oscillera autour de 5°.

Après ces quatre étapes, le cidre tranquille est prêt. Si on veut faire du cidre classique, on part du cidre tranquille et, comme pour les vins mousseux, on ajoute l’effervescence ou bien avec la méthode champenoise (dite traditionnelle), ou bien par seconde fermentation en cuve close, ou enfin par une bête (et peu goûteuse) adjonction de gaz carbonique.

Est-ce que c’est bon ?

On ne peut pas dire que le cidre tranquille soit vraiment la découverte gastronomique du XXIème siècle. Ca a essentiellement le même goût qu’un cidre pétillant, seule la sensation diffère du fait de l’absence de bulles, je vous laisse donc juges. Ce qu’on peut dire c’est que d’une maison à l’autre, c’est franchement différent. Ainsi, le fameux Dégel, cidre tranquille phare de la SAQ, produit en Montérégie est loin de nous avoir laissé un souvenir impérissable. En revanche, ceux que nous avons goûté en provenance de l’île aux Coudres étaient sincèrement agréables.

En trouve-t-on en France ?

Bien que ce soit un produit inévitable lors de la confection du cidre classique, il ne me semble pas que le cidre tranquille se commercialise en France, du moins n’en avions-nous jamais croisé avant d’être au Québec. C’est sûr que nous ne sommes pas bretons et que nous ne connaissons donc pas précisément l’art de la pomme français mais quelques brèves recherches internet ne m’ont rien renvoyé sur le sujet, à moins que l’on appelle ça autrement chez nous… Mais au pire il doit bien y avoir quelques cavistes passionnés qui en font importer (car si la SAQ interdit l’importation de boissons alcoolisées au Québec, elle n’en interdit heureusement pas l’exportation, encore que je ne serai pas étonné qu’elle ait aussi une certaine mainmise sur ce marché).

One thought on “Le cidre tranquille

  1. Bonjour je suis normand et c’est un cidre traditionnel chez certaines anciennes famille comme la mienne . Mais dans le pays basque le cidre est justement sans bulle et fait 6 ou 7 degrés. Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.