Catégories

2011

Avec six heures de retard par rapport à nos lecteurs français, nous avons nous aussi franchi le cap de l’année 2011, laissant derrière nous l’année 2010, première (et dernière ?) année de notre vie passée entièrement sur le sol québécois.

Nous vous aurions bien envoyé une belle photo de Sherbrooke sous la neige au seuil de cette nouvelle année mais, alors que les températures avoisinaient déjà les -15°C ces dernières semaines, c’est sous la pluie que nous attaquons l’année 2011, je vous épargnerai donc les clichés du ciel bas et lourd qui pèse comme un couvercle au-dessus d’une slush dont le Québec a le secret.

Ceci étant, la semaine de Noël fut nettement plus blanche et nous en profitâmes pour louer un chalet douillet au bord d’une rivière dans un village voisin du nom d’Acton Vale. Ce fut l’occasion de découvrir les plaisirs du jacuzzi extérieur d’hiver, des raquettes dans le parc de la Yamaska ou de renouer avec le ski de piste à Bromont. Une petite sélection de photos se trouve dans la galerie photos.

Acton Vale - Noël 2010

Acton Vale - Noël 2010

Et après une période de trêve hivernale passée à profiter de la fin de l’année en flânant, souvent loin des technologies, la rédaction sur ce blog devrait reprendre son rythme dans les jours à venir, c’est promis.

Sur ce, nous vous souhaitons à tous une excellente année 2011 !

2 commentaires pour 2011

  • rem

    Salut, je suis tombé totalement par hasard sur cet article… je reste quand même un peu perplexe.
    http://www.immigrer.com/page/outils_newsletter_sherbrooke–la-ville-des-gens-les-plus-heureux-au-canada.html

  • Oui, c’est quelque chose qu’on entendait pas mal dire par ici, je voulais d’ailleurs faire un post dessus un de ces jours…

    Mais c’est vrai qu’un paquet de gens qu’on a croisés et qui sont venus s’installer à Sherbrooke n’en partiraient pour rien au monde. C’est un point de vue qui se défend dépendamment de ce que l’on met en avant. Bien que francophone, Sherbrooke est connue pour avoir gardé un mode de vie plutôt anglo-saxon, proche de l’american dream (possibilité d’avoir une grosse maison dans la campagne, tout optimisé pour la circulation en voiture, gros centres commerciaux à proximité, beaucoup d’activités familiales organisées…).

    Après, cet american dream il fait rêver, ou non et c’est là tout le problème.

    Mais comparée à ses voisines, Sherbrooke a tout de même quelques atouts indéniables, notamment en ce qui concerne la région où elle se situe (l’Estrie) idéale pour les activités de plein air l’été et l’hiver. Et puis, il paraît que pour la gastronomie, c’est une ville très au-dessus du lot. De notre point de vue ce dernier point n’est pas flagrant, mais on a peu d’éléments de comparaison ailleurs au Canada…

    Bref, ce classement ne m’étonne pas plus que ça sur une échelle de valeur locale. Par contre, mettre ça sans plus de détails sur immigrer.com, c’est presque criminel.

Poster un commentaire

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>